Motifs du patrimoine

Corbeau de vie

Le corbeau pouvait se transformer en ce qui lui plaisait. Ce motif de l’artiste métis David Albert dépeint le corbeau comme une branche de vie. Dans la culture haïda, le corbeau est la plus puissante des créatures mythiques. Selon la tradition, il a donné le feu et l’eau aux humains, planté les arbres et l’herbe sur la terre, et placé le soleil et la lune dans le ciel. 

Saule à fruits argentés

Les Autochtones utilisaient l’écorce de saule pour soulager la douleur et la fièvre. La médecine moderne a découvert que l’écorce de saule contenait l’extrait médicinal, l’acide salicylique (salix veut dire saule en latin). Ce produit chimique est l’ingrédient actif de l’aspirine bien connue. David Albert, un artiste métis, a choisi cet important exemple de la nature pour créer ce motif.  

Bouleau scrimshaw

Le « scrimshaw » désigne l’artisanat issu de gravures traditionnellement effectuées à l’aide d’aiguilles à coudre les voiles sur des os, puis noircies avec de la suie de bougie. L’artiste métis autochtone David Albert a peint ce bouleau à main levée qui lui a rappelé les gravures «scrimshaw». Son dessin a été sériégraphié sur du tissu. Les bouleaux jouaient un rôle important dans la survie des peuples autochtones. La couche extérieure de l’écorce servait à fabriquer les canots. Le bois était un excellent matériau pour les raquettes et les pagaies des canots. Les femmes autochtones utilisaient l’écorce de bouleau pour fabriquer des paniers pour la cueillette de fruits, des marmites pour cuisiner et des bols pour manger. 

Histoire de la Vigne de Catherine

Les Sœurs Grises ont fait découvrir la broderie au fil de soie aux Métis de la rivière Rouge en 1844. Les Métisses en ornaient leurs vêtements. Les religieuses ont créé une école de mission à l’Île-à-La-Crosse où Catherine est née. L’ancêtre métisse d’Andréanne, Catherine, brodait selon le « style floral du lac Winnipeg ». Ce style se composait généralement de minuscules fleurs disposées en lignes sinueuses, de longues feuilles et de vrilles. Les fleurs étaient souvent des rosettes, brodées en couches superposées de rouges et de roses. Andréanne s’est inspirée des modèles de broderie de Catherine, que possède toujours sa famille, pour créer la Vigne de Catherine.

Esprit du Nord

Pour les Inuits, l’ours blanc est l’incarnation de l’esprit du Nord, un animal porteur de la sagesse ancestrale. Les peuples autochtones des Plaines utilisaient les plumes de l’aigle dans les cérémonies en symbole de respect et de guérison. David Albert, un artiste métis, a capturé la beauté et l’essence de l’un et de l’autre dans son motif de style haïda. 

Motif floral de la rivière Rouge

Synonyme d’harmonie et de fierté, le motif floral de la rivière Rouge est inspiré d’une broderie perlée traditionnelle d’origine distinctement métisse. Les Métis étaient connus comme le « peuple aux motifs perlés de fleurs ». Candace Lipischak, artiste métisse de Winnipeg, a créé ce motif qui fusionne les dessins floraux européens et la fleur traditionnelle de la rivière Rouge (au centre), réunissant ainsi la culture et la Terre.